bien marqué par un drame

Un logement renferme parfois un passé tragique. Théâtre de faits divers, de drames familiaux ou de crimes, ces maisons du crime se vendent généralement en deçà des prix du marché. Une perte importante pouvant aller jusqu’à -25% pour le propriétaire désireux de vendre son logement.

Maison du crime : une mauvaise réputation préjudiciable

Vétusté des lieux, mètres carrés, nombres de chambres, emplacement… Les critères pris en compte par un futur acquéreur avant de se lancer dans l’achat d’une maison sont nombreux. Et si on ne pense pas tout de suite à la réputation d’un logement, c’est pourtant un argument de taille auprès des acheteurs. Les exemples sont nombreux ! La résidence des Dupont de Ligonnès, où a été assassinée la famille en 2011, a finalement été vendue 4 ans après le drame a un prix quasiment divisé par deux par rapport à son estimation initiale. Même constat pour le chalet des Flactif, lieu du meurtre de la famille en 2003. Estimée à 826 ooo euros, la demeure de Haute-Savoie a finalement été vendue aux enchères pour 315 000 euros. Autant de biens marqués par les stigmates de drames qui ont fait l’actualité.

Que l’on croie aux manifestations surnaturelles ou non, beaucoup d’acquéreurs ont tendance à accorder de l’importance à ce que l’on appelle l’âme d’une maison ou le karma d’un lieu. L’influence du drame aura évidemment un impact sur la perception du logement auquel certains auront tendance à accorder un pouvoir prophétique funeste.

Faits divers et drame de vie

Mais il n’y a pas besoin d’aller jusqu’aux faits divers le plus médiatisés pour causer des dommages à un logement. En effet, la médiatisation d’un fait divers ou d’un crime tel qu’un meurtre ou un viol, n’est pas la seule à porter préjudice à la réputation d’une maison. Le bouche-à-oreille, notamment dans les petites villes où la loi de la proximité est particulièrement présente, suffit à ternir l’âme d’un logement. Suicide, pendaison, noyade, tous les jours des drames marquent durablement des biens immobiliers. La survenue d’un évènement tragique ou d’un crime dans une maison implique dans la conscience collective l’empreinte d’une mémoire traumatique sur les murs du logement devenu l’unique témoin de l’horreur.

Et s’il n’y a aucune obligation à informer les acquéreurs potentiels du passé funeste de la maison du crime, si l’affaire a été médiatisée ou que le drame se sait dans la ville ou le village, le risque que l’acheteur se sente trahi est grand.

Racheter une maison du crime

Conscient de la difficulté pour un propriétaire de se débarrasser à un prix correct d’une maison du crime, ImmoComplexe propose de racheter votre logement sans le brader, afin de le nettoyer de sa réputation.

En effet, lorsqu’un drame survient dans une maison, l’impact psychologique est important. Il est alors difficile, voire impossible pour les propriétaires, d’entamer des travaux de réaménagements, de nettoyage et de remise aux normes avant une vente. L’envie de se débarrasser de son bien immobilier est forte… et donc le risque de devoir le brader aussi.

Une rénovation ou un relooking total de la maison permettra de laver le logement de sa réputation et d’aider les acquéreurs à se projeter en oubliant le drame qui s’y est joué.

Le droit à l’oubli pour les maisons au passé tragique

Supporter le ballet incessant de voitures de curieux devant la maison, les messes basses des passants ou simplement le fait de continuer à être propriétaire et vivre entre les murs d’un lieu témoignant du tragique peut devenir insupportable pour les propriétaires qui réclament un droit à l’oubli.

Une requête légitime qui concerne également le bien immobilier concerné. En cédant votre bien immobilier à ImmoComplexe, le fait d’offrir une parenthèse durant laquelle de nouveaux acquéreurs évolueront sainement et sans drame dans la maison aidera les potentiels acheteurs à baisser leur garde. Forte d’une nouvelle histoire et d’une nouvelle mémoire, le logement prend de la valeur et suscitera davantage l’intérêt des potentiels acheteurs.

Formulaire général

Vous souhaitez vendre un bien ?

Sélectionnez votre problématique.

Contactez-nous :
01 85 53 61 57